Travailler chez Aviko
Belgique Changement
Travailler chez Aviko
En tant qu’opérateur de procédés, Matthijs Huetink surveille les dysfonctionnements et les écarts, contrôle si les valeurs des machines dans l’usine sont correctes et essaie par tous les moyens de tirer le maximum de la pomme de terre.
“Je travaille par roulement et j’alterne entre travail de bureau et travail en usine. À l’usine, je m’assure que les machines sont correctement réglées. Nous avons une machine qui filtre les mauvaises frites à l’aide d’une caméra : les frites sont alors soufflées hors de la bande à l’aide des images de la caméra. Nous perdons trop de frites ou nous obtenons une qualité médiocre si cette caméra n’est pas correctement réglée.”

“Je veux tirer le maximum d'une pomme de terre.”

“J’essaie de cette manière de tirer le meilleur parti de la pomme de terre et de produire le moins de déchets possible. Les déchets restants sont envoyés à une entreprise d’aliments pour animaux. De cette façon, rien n’est perdu et nous travaillons de manière durable. J’aime contribuer à un monde meilleur de cette façon.”

"Je suis content de pouvoir apporter ma contribution également au sein de l'entreprise."

"Je suis content de pouvoir apporter ma contribution également au sein de l'entreprise."

“Je suis content de pouvoir apporter ma contribution également au sein de l’entreprise. » Par exemple, l’année dernière, j’ai participé à un projet dont l’objectif était de trouver la cause des pommes de terre cassées et abîmées. Avec un collègue, j’ai remarqué que les pommes de terre arrivaient à l’usine trop brutalement par le biais d’un tuyau avec de l’eau. Nous avons alors envoyé une proposition au service technique et nous avons désormais moins de pommes de terre cassées et donc un rendement plus élevé.”

“Je suis content de pouvoir apporter ma contribution également au sein de l'entreprise.”

Ne manquez pas nos dernières offres d'emploi.

Créez une alerte emploi et recevez une notification lorsqu'une offre d'emploi correspondante est publiée !